Home Documentaire Ce qu'on nous cache Apollo 11: Et si la vérité nous était cachée?

Apollo 11: Et si la vérité nous était cachée?

377
0

De tout temps, il semblerait que le destin se soit amusé à défier l’Homme lorsque celui-ci tentait de narguer la création. Cela se produisit lorsque notre espèce tenta de construire la tour de Babel, ou bien encore lorsqu’elle mit à flot le Titanic.
Néanmoins, il semblerait qu’il y ait un domaine où le sort ne se soit pas retourné inexorablement contre la vanité humaine, il s’agit de la conquête de l’espace et surtout de la Lune.
Et si la raison était tout simplement le fait que les Etats-Unis n’étaient pas allés sur l’astre en 1969 ?

Nous le savons tous, cette théorie a été mentionnée par les conspirationnistes depuis maintenant bien longtemps. Pourtant, on ne peut nier que certains faits soient difficilement explicables et surtout que les Etats-Unis avaient une bonne raison de faire croire à l’URSS qu’ils les avaient dépassé dans la course à l’espace.

En effet, si nous revenons à l’époque de la guerre froide, les deux puissances s’affrontaient dans un conflit visant à atteindre le plus haut palier technologique avant l’autre dans le principal but de montrer sa supériorité armée.
Pour autant, à l’époque, la Russie était particulièrement en avance sur les Etats-Unis au niveau de la conquête spatiale.
Et c’est face à ce constat que l’Histoire nous a appris que les USA n’ont jamais hésité à mentir ou à embellir la réalité pour tenter de dissuader l’URSS de toute attaque et leur montrer leur supériorité dans cette guerre idéologique.
Ce fut par exemple le cas pour le projet « guerre des étoiles » qui visait à créer un bouclier constitué de satellites dans le but de détecter et de détruire tout missile balistique qui serait lancé contre les Etats-Unis.

On peut alors se demander pourquoi un mensonge de ce type n’aurait pas été créé pour Apollo 11…
En effet, en dépit de l’inexpérience de l’époque des Etats-Unis concernant la maîtrise du vol spatial, on apprend que vingt ans plus tard, un vol consistant à mettre un simple satellite en orbite a échoué, alors que l’opération était amplement plus simple que d’envoyer des hommes sur la Lune.

Par ailleurs, un autre obstacle de taille aurait dû se présenter aux astronautes de l’époque. Il s’agit d’une barrière de radiations pouvant être mortelle et commençant à une altitude de 1600 km. Cette dernière, appelée ceinture de Van Allen, s’étend sur une altitude de près de 40 000 km. En théorie, pour la traverser sans risquer d’être irradié, il aurait fallu équiper la navette spatiale d’un bouclier particulièrement dense. Or, ceci n’était pas envisageable au vu du poids et de la taille de Saturne V.
Ce serait d’ailleurs pour cette raison que les soviétiques n’auraient envoyé qu’un vol inhabité à destination de la Lune.

De plus, un an seulement avant la première mission vers la lune, un satellite du nom de Tétra aurait été envoyé dans l’espace afin d’obtenir suffisamment de données qui auraient pu permettre aux équipes au sol de reproduire, via simulations, l’alunissage. Ceci aurait pu permettre lors d’un échec de tromper les opérateurs en leur fournissant des données tout à fait pertinentes.

Il en est de même concernant la couverture médiatique. Toutes les données, photographies, vidéos et rapports que nous avons ont tous été contrôlés auparavant par le gouvernement fédéral.
Et, sur l’ensemble des photographies et vidéos, qui sont particulièrement peu nombreuses par rapport à l’ampleur de l’événement, de nombreuses anomalies sont observables au niveau des ombres et des étoiles. Par ailleurs, il peut sembler curieux que l’ensemble des images aient été filmées avec un appareil empruntant une technologie datant de 30 ans, alors qu’une caméra vidéo en couleur était disponible…

Mais, c’est un rapport connu récemment et par erreur, qui met le plus à mal la théorie selon laquelle Apollo 11 serait réellement allé sur la Lune. En effet, ce sont sur ces vidéos que nous pouvons entendre un homme de la NASA dire aux astronautes quoi faire et que dire face à la caméra et qu’on apprend que les images n’étaient en fait pas diffusées en direct, comme nous le pensions jusqu’alors.
C’est également dans ce rapport que nous pouvons découvrir une vidéo montrant les astronautes de la mission feindre une vision éloignée de la Terre, alors que l’analyse approfondie semble montrer qu’ils étaient alors en orbite basse…

Autre point troublant, Neil Armstrong s’enferma dans un mutisme assez déconcertant après cette mission. De plus, les trois astronautes démissionnèrent tous subitement après Apollo 11. Enfin, l’employée du plus haut rang de la NASA, James Web, démissionna sans donner la moindre explication seulement quelques jours avant la première mission Apollo, soit le jour théorique du couronnement de toute sa carrière…

Pour conclure, nous ne pouvons bien sûr rien affirmer avec certitude. Néanmoins, nous ne pouvons pas ignorer ces éléments troublants sous réserve qu’ils nous dérangent.
Il est certain que si le vol n’avait pas abouti, les Etats-Unis avaient toutes les raisons pour feindre une mission réussie, au vu de leur engagement face à la population mondiale. Est-ce pour autant que cela a été vraiment le cas ? L’avenir nous le dira peut-être…

tags:

LEAVE YOUR COMMENT